Le confinement n’est pas un moment favorable pour la gestion des chats errants, qui risquent de proliférer rapidement en période de reproduction. Les associations qui les protègent lancent un appel à l’aide.