La pandémie de coronavirus n’épargne rien ni personne. Et surtout pas les animaux. En Chine, où ils sont accusés d’être à l’origine du fléau mondial, ils sont toujours maltraités, massacrés et vendus sur des marchés dans des conditions barbares.