Initiative pour faire reconnaître l’animal sauvage en tant qu’être sensible

La députée Geneviève GAILLARD, présidente du Groupe d’Études sur les Animaux et la députée Laurence ABEILLE, présidente du groupe d’étude sur la préservation et la reconquête de la biodiversité ont défendu un amendement pour faire reconnaître la sensibilité de l’animal sauvage. Cet amendement n’a pas été accepté mais les associations de protection animale ne désespèrent pas. Toute nouvelle tournure de l’amendement qui permettrait cette reconnaissance est la bienvenue.
Voir les extraits du débat à l’AN du 16/03/15 qui ont conduit à la non-adoption de l’amendement 180 (amendements identiques 577, 821, 1104, 1193 et 1238) .. à l’article 4 ter du projet de loi

Compte-rendu des débats